L’Union européenne est sur le point d’introduire une loi pionnière pour réglementer la crypto | Akin Gump Strauss Hauer & Feld LLP

En octobre 2022, le Conseil européen a approuvé le règlement sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA), l’une des premières tentatives au niveau mondial pour réglementer de manière exhaustive les marchés des crypto-monnaies. Le règlement s’étend pour inclure le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs, la responsabilité des sociétés de cryptographie et l’impact environnemental. L’Union européenne (UE) est un chef de file en matière de réglementation numérique, et l’ampleur de MiCA signifie qu’elle aura un impact mondial significatif.

une introduction

Quelle est la législation et pourquoi ?

La réglementation des marchés des actifs cryptographiques (« MiCA » ou « réglementation ») est un nouveau texte législatif européen conçu pour réglementer les activités liées aux actifs cryptographiques menées dans l’Union européenne. MiCA couvre plusieurs domaines clés, notamment la transparence, la divulgation, l’autorisation et la supervision des transactions. Le règlement s’applique aux personnes physiques et morales et autres entreprises qui participent à l’émission, offrent au public et permettent le commerce de crypto-actifs ou qui fournissent des services liés aux crypto-actifs dans la Fédération.

MiCA utilise sa propre définition des «actifs cryptographiques», c’est-à-dire «une représentation numérique d’une valeur ou d’un droit qui peut être transférée et stockée électroniquement, à l’aide de la technologie du grand livre distribué ou d’une technologie similaire». Le règlement divise cette définition en trois sous-catégories, décrites ci-dessous.

La MiCA est passée par toutes les étapes du processus législatif de l’UE, à l’exception de l’approbation au Parlement européen. Le Parlement européen ne devrait pas résister au règlement et devrait l’adopter avant la fin de 2022. Si cela se produit, le MiCA entrera en vigueur en 2024.

usage général

Les principaux objectifs de MiCA sont la réglementation de l’industrie et la protection des consommateurs1, empêchant les abus de marché et soutenant l’intégrité des marchés de la crypto-monnaie. Dans le cadre de la MiCA, les consommateurs seront « mieux informés sur [the] Les risques, les coûts et les frais liés à la «gestion des actifs cryptographiques» et la réglementation soutiendront également la sécurité du marché et la stabilité financière en réglementant les offres publiques d’actifs cryptographiques, ainsi qu’en introduisant des mesures pour lutter contre la manipulation du marché et prévenir le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et autres activités criminelles.

Plus généralement, la MiCA est conçue pour contribuer à garantir que « la législation de l’Union sur les services financiers est adaptée à l’ère numérique et contribue à une économie prête pour l’avenir et qui fonctionne pour les personnes ».

Interaction avec d’autres législations

En général, les actifs cryptographiques qui sont déjà réglementés par les réglementations existantes de l’UE sur les services financiers ne seront pas couverts par la MiCA et resteront réglementés dans le cadre existant, “quelle que soit la technologie utilisée pour les émettre ou les transférer”. Par exemple, cela signifie que les actifs cryptographiques déjà classés comme « instruments financiers » en vertu de la législation de l’UE seront toujours soumis à la réglementation actuelle et non à la MiCA. L’Autorité européenne des marchés financiers sera chargée de publier des orientations sur l’interaction entre la MiCA et la réglementation actuelle des services financiers de l’UE avant l’entrée en vigueur de la MiCA, afin d’assurer “une identification claire entre les actifs cryptographiques couverts par [the] la réglementation et les instruments financiers.

Obligatoire

Le règlement sera administré par les autorités compétentes désignées par chaque État membre, et une liste de celles-ci sera publiée. L’autorité compétente peut être une autorité nouvelle ou existante. L’Autorité européenne des marchés financiers et l’Autorité bancaire européenne seront les organes de surveillance au niveau de l’Union.

Les autorités compétentes auront le pouvoir de prendre des sanctions administratives appropriées et d’autres mesures administratives en cas de violation, nonobstant les sanctions pénales en vigueur dans les États membres. Le règlement précise que les autorités compétentes sont habilitées à faire appliquer Au moins Certaines sanctions spécifiques, dont, entre autres, des amendes de 5 millions d’euros ou un pourcentage des ventes annuelles (3% – 12,5%) de la personne morale, selon la nature de l’infraction.

Approchant

Le règlement sépare les actifs cryptographiques en trois sous-catégories et applique des exigences différentes à chacune d’entre elles. Les catégories dépendent de la question de savoir si les actifs cryptographiques cherchent à stabiliser leur valeur par référence à d’autres actifs. Les trois catégories sont les suivantes :

  1. monnaie électronique (monnaie électronique) jetons. Ce sont des actifs cryptographiques qui visent à fixer leur valeur en se référant à une seule devise officielle.
  2. Jetons référencés dans les actifs. Il s’agit d’actifs cryptographiques qui ne sont pas des jetons de trésorerie électroniques qui prétendent maintenir une valeur fixe en indiquant toute valeur ou autre droit ou combinaison de ces actifs, y compris une ou plusieurs devises fiduciaires. Cette catégorie englobe tous les actifs cryptographiques qui ne sont pas des jetons de monnaie électronique et dont les actifs garantissent leur valeur. Le règlement note que cette commande provisionnelle rend le MiCA “à l’épreuve du temps”.
  3. Tous les autres actifs cryptographiques. Cela couvre tous les actifs cryptographiques qui ne sont pas des jetons de monnaie électronique ou des jetons appelés actifs. Cela peut inclure des jetons (tout type d’actif cryptographique dont le seul but est de fournir un accès à un bien ou un service offert par l’émetteur de ce jeton).

Le règlement ne s’applique pas aux crypto-actifs qui «Unique et non interchangeable avec d’autres actifs cryptographiques, y compris l’art numérique et les objets de collection, dont la valeur est attribuée aux caractéristiques uniques de chaque actif cryptographique et aux avantages qu’il offre au détenteur du jetonLe règlement développe davantage ce que signifie “unique et irremplaçable”, mais il est probable que les NFT, en particulier sous la forme d’art numérique et d’objets de collection, ne seront pas réglés à moins qu’ils ne soient qualifiés d’instruments financiers.

déléguer

La MiCA s’applique aux personnes qui participent à :

  1. Émettre, offrir et/ou accepter la négociation de crypto-actifs.
  2. Fournir des services d’actifs cryptographiques.

Un service d’actifs cryptographiques est l’un des dix services répertoriés, avec des exemples comprenant la garde et la gestion d’actifs cryptographiques pour le compte de tiers ; Exploitation d’une plateforme de négociation de crypto-actifs ; Échangez des actifs cryptographiques contre de l’argent.

Le règlement précise les personnes morales ou autres institutions qui sont autorisées à fournir des services de crypto-actifs (et sont donc des fournisseurs de services de crypto-actifs (« CASP »). En bref, un CASP doit soit :

  • être un type spécifique d’établissement financier (tel qu’un établissement de crédit ou une société d’investissement) qui se conforme à diverses exigences spécifiques ; ou
  • être agréé par l’autorité compétente concernée et avoir un siège social dans un État membre de la Fédération où il exécute au moins une partie des services de crypto-actifs ; Il a le lieu de sa direction effective dans la Fédération ; Elle compte au moins un administrateur résidant dans l’Union européenne.

La sanction pour la fourniture de services de crypto-actifs sans autorisation est une amende d’au moins 5 millions d’euros ou 5% du chiffre d’affaires annuel total de cette personne morale.

Exigences principales

Par exemple, nous avons décrit ci-dessous certaines des principales dispositions réglementaires que la MiCA introduira lorsqu’elles entreront en vigueur.

Responsabilité en cas de perte d’actifs cryptographiques

En vertu du règlement, CASP Autorisé à détenir et à gérer des actifs cryptographiques pour le compte de tiers Responsable envers ses clients de la perte de tout actif cryptographique ou pour des moyens d’accès à des crypto-actifs, à la suite d’un accident imputable à la fourniture du service concerné ou à l’exploitation du prestataire de service2. Il convient de noter que de tels incidents inclus Incidents liés aux TIC, y compris les cyberattaques, les vols et les dysfonctionnements. accidents qui “S’est produit indépendamment de la fourniture du service ou des opérations connexes du fournisseur de services d’actifs cryptographiques”, qui peuvent inclure, par exemple, des problèmes inhérents au fonctionnement d’un grand livre distribué qui ne sont pas contrôlés par CASP, qui ne peuvent pas être retracés jusqu’à CASP.

Feuille de travail sur les actifs cryptographiques

Toute entité – qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une institution financière – souhaitant offrir des actifs cryptographiques au public ou accepter des actifs cryptographiques sur une plateforme de trading doit rédiger un document technique concernant les actifs cryptographiques contenant des informations obligatoires et d’autres informations. Le contenu du livre blanc varie en fonction du type d’actif cryptographique, mais tous les livres blancs doivent contenir des informations, notamment des informations sur l’émetteur, des informations sur les actifs cryptographiques, des informations sur la technologie sous-jacente et les risques associés. Les communications publicitaires et marketing doivent être cohérentes avec le contenu du Livre blanc.

Accord et inscription à l’emploi

Les fournisseurs de services d’actifs cryptographiques qui assurent la garde et la gestion d’actifs cryptographiques pour le compte de tiers seront tenus de conclure un accord avec leurs clients pour définir leurs devoirs et responsabilités. Ces accords doivent inclure certaines informations spécifiques (prévues à l’article 67), qui incluent l’identité des parties, une description des systèmes de sécurité utilisés par le CASP et la loi applicable à l’accord.

Les CASP qui fournissent des services de garde et de gestion d’actifs cryptographiques pour le compte de tiers seront également tenus de tenir un registre des positions, ouvert au nom de chaque client, qui respecte les droits de chaque client sur les actifs cryptographiques.

Ces CASP fourniront également, au moins une fois tous les trois mois ou à la demande du client, à chaque client un relevé de position des actifs cryptographiques enregistrés au nom de ce client.

Transparence et Gouvernance

La MiCA exigera que les émetteurs de jetons soient référencés en tant qu’actifs afin de maintenir des accords de gouvernance solides. Il déclare que cela comprend (a) une structure organisationnelle claire avec des lignes de responsabilité clairement définies, transparentes et cohérentes ; b) des processus efficaces d’identification, de gestion, de surveillance et de déclaration des risques auxquels l’émetteur est ou peut être exposé; et (c) des mécanismes de contrôle interne adéquats, y compris des procédures administratives et comptables saines.

Effet MiCA تأثير

L’un des principaux objectifs de MiCA est d’accroître la confiance des consommateurs dans les actifs cryptographiques en renforçant la protection des consommateurs par le biais de la réglementation. L’Union européenne s’attend à ce que la confiance accrue des consommateurs conduise au développement d’un marché des actifs cryptographiques et au développement d’opportunités dans les services numériques innovants. En outre, un cadre unifié tel que fourni par MiCA donnera aux CASP une certitude quant à la manière dont ils aborderont les services qu’ils fourniront dans les différents États membres.

Ainsi, les bénéficiaires de MiCA doivent être larges : consommateurs, développeurs, institutions financières et régulateurs. Par ailleurs, réglementation signifie aussi reconnaissance, et une réglementation poussée de l’Union européenne légitime ce domaine. Certains commentateurs ont noté que si le chiffrement doit réaliser son potentiel, il a besoin de ce type de légitimité réglementaire pour renforcer la confiance et la certitude.

Prochaines étapes

Bien que MiCA ne soit pas encore activé, il est temps de commencer à se préparer. Il est conseillé à toute personne ou entité cherchant à entrer dans l’espace CASP de le mettre en place conformément aux exigences de la MiCA, notamment parce que bon nombre des exigences sont de bonnes pratiques, mais surtout pour être conforme au moment où le règlement entre en vigueur.

1 Des règles légèrement différentes s’appliquent lorsque des actifs cryptographiques sont proposés à des «investisseurs qualifiés» (tels que définis dans MiFID II).

2 Cette responsabilité sera déterminée par la valeur marchande de l’actif cryptographique perdu au moment où la perte s’est produite.

#LUnion #européenne #est #sur #point #dintroduire #une #loi #pionnière #pour #réglementer #crypto #Akin #Gump #Strauss #Hauer #Feld #LLP

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *